Les pathologies

Les pathologies

La maladie rénale, souvent conséquence d’une insuffisance rénale, désigne la diminution plus ou moins importante des fonctions des reins, quelle qu’en soit la cause. Cela se traduit d’abord par des anomalies de certains examens biologiques comme l’augmentation de l’albumine dans les urines ou de la créatinine et de l’urée dans le sang.

Les pathologies Il existe différentes sortes de maladies et de troubles des reins. La plupart des maladies rénales attaquent les filtres du rein — les néphrons — détériorant leur capacité à éliminer les déchets et l’excès de liquide. On parle alors d’insuffisance rénale.

L’insuffisance rénale est dite chronique quand la maladie rénale (néphropathie) en cause est irréversible, sans possibilité de guérison.

Les causes et les facteurs de risque de la maladie rénale chronique

L’hypertension artérielle et le diabète sont responsables de près d’un cas sur deux de maladie rénale chronique.

Les diabètes, glomérulonéphrites, suivies des maladies héréditaires sont les plus répandues.

D’autres facteurs sont également en cause :

  • les maladies cardiovasculaires et les facteurs de risque cardiovasculaire : obésité, tabac, hypertension artérielle… ;
  • l’âge : après 60 ans, les reins fonctionnent de moins en moins bien ;
  • les antécédents familiaux d’insuffisance rénale chronique ;
  • une anomalie ou un obstacle chronique sur les voies urinaires (calculs, malformation, infections urinaires à répétition…) ;
  • une maladie inflammatoire qui progresse (lupus, polyarthrite rhumatoïde, etc.) ;
  • des épisodes d’insuffisance rénale aiguë ;
  • une prise de médicament toxique pour le rein (anti-inflammatoires en particulier, phytothérapie, herbes chinoises, etc.) ;
  • l’exposition à des toxiques professionnels (plomb, mercure, cadmium…)
  • un poids de naissance inférieur à 2,5 kilos.