La suppléance

La suppléance

 

Lorsque nos néphrons ne sont plus  en capacité de filtrer notre sang, une mort certaine s’impose sans le recours à un rein artificiel de remplacement. En savoir plus : http://www.rein-echos.info/2.ht

Cette machine qu’elle soit à la maison ou en établissement de soins, impose d’épurer le sang chaque jour idéalement.

Une contrainte lourde qui impose des heures consacrées à cette épuration, qui supplée heureusement une fonction rénale devenue résiduelle.

L’état des lieux : posters format A4

Dans la presse : http://www.carevox.fr/je-gere-ma-sante/l-insuffisance-renale/article/l-insuffisance-renale-terminale

Les inconvénients de la dialyse : un régime imposé, des heures consacrées à l’épuration rénale chaque semaine, diminution progressive de la diurèse et en hémodialyse la FAV (fistule artério veineuse peu esthétique).

Il y a également la transplantation de l’un des organes d’un donneur.

Le don d’organe explications : http://www.dondorganes.fr/013-les-etapes-du-don-a-la-greffe

Pour pouvoir bénéficier d’un rein disponible il faut tout d’abord s’inscrire sur la liste d’attente.

Faire des examens cliniques qui permettront d’identifier vos possibilités de recevoir le greffon d’un donneur de même groupe sanguin (typage HLA, etc.)

Attendre qu’un greffon disponible se présente (mort encéphalique ou donneur vivant).